LES DANGERS

  • Les voies d'exposition à l'HBCD sont le contact cutané, l'ingestion et l'inhalation de particules et poussières contaminées.
     
  • S'agissant d'un perturbateur endocrinien, il n'y a pas de seuil minimal d'exposition sans risque. La concentration d'exposition doit être aussi basse que possible (principe ALARA : As Low As Reasonably Achievable).
     
  • En pratique, ce principe se traduit par la mise en œuvre de toutes les mesures raisonnablement possibles, afin de limiter la dissémination de résidus ou de poussières provenant du matériau contaminé, en particulier lors de travaux.